Interview Manque D'information Et Conditionnement Social Sont Les Principaux Freins À La Sexualité Arabe

27En ne rompant pas avec cette source, les dirigeants arabes présentent la particularité de ne pas avoir créé les anticorps qui permettraient aujourd'hui de lutter plus efficacement contre la réaction religieuse, anticorps que les sociétés plus sécularisées ont su fabriquer. La faute aux élites, la faute aux sociétés (cf Germaine Tillion et la force du patriarcat sémitique allant du Maghreb aux rives de l'Océan Indien) ? C'est un débat qui est loin d'être clos. Quoiqu'il en soit, l'enfermement de l'identité dans la religion et la réduction de cette dernière au répertoire moral sert une coup de plus à sacraliser l'inégalité sexuelle. Ce n'est donc pas le contenu de la norme dominante qui fait la spécificité arabo-musulmane - la loi bouquet de fleurs ou les épîtres de Saint Paul ne sont pas moins misogynes - mais le fait que cette norme ait gardé une grande partie de sa vigueur. En Europe, personne ne s'aviserait aujourd'hui de citer Saint-Paul pour justifier l'inégalité des sexes.

Née en Egypte, dans une société très conservatrice, Alyaa Gad a grandi avec le «tabou» de la sexualité. «Beaucoup considère le sexe comme honteux, presque comme un crime», confiait-elle à Tel Quel en 2015. Après des études de purge, la jeune femme propose à des médias égyptiens et arabes une émission sur la santé et la sexualité pour informer sur le sujet mais «ils n'étaient pas intéressés», explique-telle à la Deutshe Welle Elle ne baisse pas les bras pour autant et lance en 2010 sa propre chaîne sur YouTube. Elle compte aujourd'hui plus de 260.00 abonnés. Des millions d'autres internautes arabophones maghrébine visionnent ses vidéos.Sexualité Dans Le Monde Arabe

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *